Documents historiques: Triangles violets

Dans les camps de concentration, les SS utilisaient des insignes apposés sur les uniformes des prisonniers pour les classer en différentes catégories. En 1937, ils attribuèrent aussi un insigne distinctif aux Témoins de Jéhovah (Bibelforscher) : le triangle violet. Les uniformes des camps étaient les mêmes, été comme hiver, et l’insigne ressortait parfaitement sur le coton de la veste.

Tableau des insignes des prisonniers dans les camps de concentration allemands

United States Holocaust Memorial Museum

En horizontal :

Liste des différentes catégories de prisonniers: les politiques, les criminels professionnels, les émigrants, les Témoins de Jéhovah, les homosexuels, les « réfractaires au travail » allemands, les « réfractaires au travail » d’autres nationalités.

En vertical :

  • Première ligne : couleurs de l’insigne de base des différentes catégories
  • Deuxième ligne: symboles pour récidivistes
  • Troisième ligne: symboles pour prisonniers affectés aux sections disciplinaires
  • Quatrième ligne : Juifs
  • Cinquième ligne, successivement : Contrevenant aux lois raciales nazies (homme ayant eu des relations sexuelles interdites entre Juifs et Aryens), contrevenante aux lois raciales nazies (femme ayant eu des relations sexuelles interdites entre Juifs et Aryens), prisonniers susceptibles de s’évader, prisonniers spéciaux « 1a » (brassard sombre).
  • Sixième ligne et septième ligne, successivement : exemple d’insigne composé (Juif politique récidiviste en section disciplinaire), prisonnier issu de la Wehrmacht, triangles signalant la nationalité ici : Polonais, Tchèque ; vue d’ensemble d’un uniforme avec insignes.

Document :

Date : approximativement, entre 1938 et 1942
Endroit : Dachau,  [Bavière] Allemagne
Provenance : USHMM, avec l’aimable autorisation du Mémorial du Camp de concentration de Dachau 
Copyright : Domaine public

Catégories de détenus dans les camps de concentration (extraits)

Henry Friedlander
Professeur d’Histoire au Département d’Etudes sur le Judaïsme, Faculté de Brooklyn, Université de la ville de New York. Déporté en 1941 de Berlin au  ghetto de Lodz et en 1944 à Auschwitz-Birkenau, Neuengamme, Ravensbrück (camp des hommes), émigré aux USA en 1947.

“(…) Quelques Témoins de Jéhovah se trouvaient dans les camps dès leur ouverture, mais la plupart y furent enfermés entre 1935 et 1939. Dans cette période, leur nombre s’accrut jusqu’à former au moins un dixième des occupants du camp. Dans certains camps, ce pourcentage était même supérieur. Ils n’étaient pas classés dans les prisonniers politiques et ne pouvaient évidemment pas être classés comme criminels. Ils formaient un groupe à part qui portait un triangle violet. Ils étaient persécutés, arrêtés, enfermés dans les camps, tout cela pour leurs seules convictions religieuses. A cet égard, leur position était exceptionnelle dans les camps de concentration. Le triangle violet était attribué uniquement aux Témoins de Jéhovah et non aux prisonniers d’autres confessions. Contrairement aux prêtres catholiques qui portaient le triangle rouge des prisonniers politiques, les Témoins n’étaient pas considérés comme des ennemis « politiques ». (…)”

Extrait de  Persécution et Résistance des Témoins de Jéhovah sous le régime nazi 1933-1945 par Hans Hesse ; Bremen : Editions Temmen 2001, p.17,18 ; (ISBN 3-86108-750-2)

KZ-Hemd Bibelforscher
KZ-Hemd Bibelforscher
Lila Winkel mit Nummer
Lila Winkel mit Nummer
KZ-Kittel Bibelforscher
Lila Winkel mit Nummer

Les Témoins de Jéhovah (Extrait)

Teresa Wontor-Cichy
Chercheur au Musée d’Etat de Auschwitz-Birkenau

“(…) Dans le système de classification des prisonniers, les Témoins de Jéhovah portaient un triangle violet  et le sigle “IBV”, abréviation du nom officiel de leur société en allemand, Internationale Bibelforscher – Vereinigung (Société internationale des Etudiants de la Bible). Quelques  registres partiellement conservés aux Archives du Musée d’Etat de Auschwitz-Birkenau, ainsi que des Mémoires d’anciens prisonniers, indiquent que d’autres prisonniers arrêtés pour conviction religieuse, comme des membres du clergé de différentes obédiences, portaient aussi le triangle violet. Cependant, les Témoins de Jéhovah constituaient l’immense majorité des prisonniers de cette catégorie. (…)”

Mémorial du Musée AUSCHWITZ-BIRKENAU